Recherche personnalisée
     
 
       
 

L’utilisation des dérivés de crédit

- Le paradoxe du crédit :
• Surexposition aux secteurs / noms sur lesquels les banques ont un avantage comparative en terme d’originalité
• Surconcentration
• Des incitations à utiliser cet avantage comparatif.

- Gestion macro du risque de crédit
- Portefeuille d’encours des banques commerciales :
• Biais géographique / Sectoriel
• Possibilité de diversifier
o Echanges de Portefeuille
o Vente de protection sur des noms sous exposés.

- Dissociation des contraintes de limites d’autorisation entre limite pays et limite contrepartie
• Achat de protection sur le pays sous-jacent.

Avantage des dérivés de crédit :
o Le transfert physique d’un risque de crédit n’est pas toujours possible
o Dans le cas d’un prêt bancaire, il faut obtenir l’accord du souscripteur du prêt :
- Celui-ci peut s’y opposer
- Problème du service fourni par la banque et de la relation commerciale
o Il est souvent complexe de vendre un crédit

Réduction du coût de financement :
en fonction de la qualité d’une banque son coût de financement peut varier, plus la qualité d’une banque se dégrade plus son coût de financement augmente. Cela reflète une dégradation de la qualité de signature.

Application pour les entreprises :
o Couverture du risque commercial
o Couverture de risques souverains
o Applications pour les émetteurs de dette sur les marches de capitaux
.

1- Les Banques :
La principale fonction d’une banque commerciale est de servir d'intermédiaire financier entre emprunteurs et prêteurs.
- Elle supporte ainsi trois grands risques :
o le risque de taux
o le risque de change
o le risque de crédit

- Le plus important est le risque de crédit qui est le moins géré parce qu'il est plus difficilement gérable.
- Par ailleurs, la gestion d’une banque est une activité sous contraintes :
o Des fonds propres réglementaires doivent être immobilisés en face de la plupart des opérations.
o Les risques supportés doivent être diversifiés et équilibrés pour minimiser les risques de perte ou d’insolvabilité.
o Les fonds propres doivent, sous la pression des actionnaires, offrir la meilleure rentabilité possible.

- L’un des principaux objectifs des dérivés de crédit, est de rendre la gestion du risque de crédit plus facile tout en mieux répondant aux grandes contraintes.

1.1 Que représente pour la banque l’utilisation des dérivés de crédit ?
- Un outil puissant de gestion du risque de crédit : Les produits dérivés de crédit visent avant tout à rendre le marché du crédit plus flexible, plus liquide et plus large.

- Optimiser les contraintes réglementaires : Les activités de crédit des banques sont étroitement surveillées par les autorités de régulation pour essayer d'éviter tout risque d'insolvabilité de banques qui pourrait induire un risque systémique important.

- Optimiser les contraintes réglementaires. Ainsi, elles doivent :
o Immobiliser des fonds propres au regard de leurs opérations de crédit.
o Acheter de la protection sur un actif de crédit par le biais d'un dérivé de crédit permet en général de diminuer les besoins en fonds propres réglementaires pour une banque.
o Pour cela, la banque doit respecter un certain nombre de conditions imposées par la Commission Bancaire.

1.2 Améliorer la rentabilité des fonds propres
- De plus en plus de banques s’intéressent aujourd’hui à la rentabilité des opérations de crédit au regard de l'immobilisation de leurs fonds propres.
- Les fonds propres sont, en effet, une ressource limitée transmise par les actionnaires qui cherchent à en optimiser le rendement.
- Les dérivés de crédit permettent pour une banque d'optimiser ses risques économiques et ses contraintes réglementaires.

2- La Gestion de portefeuille :
Une des manières d’utiliser les dérivés de crédit dans la gestion de portefeuille est de vendre le risque de crédit d’un portefeuille lorsqu’on ne peut vendre la position cash.
Ce type de situation est assez fréquent lorsque :
• Le marché n’est pas suffisamment liquide,
• Les prix offerts ne sont pas satisfaisants
• On cherche à éviter de concrétiser les résultats des opérations cash pour des raisons fiscales ou comptables.

   
     
©copyright www.banque-credit.org/ contact