Recherche personnalisée
     
 
     
 

I- Définition

Définition Générale
Il s’agit d’une technique financière qui transforme des actifs illiquides en titres (obligations ou autres) liquides. Un actif pour lequel il existe un marché efficace qui permet à tout moment à l’investisseur de vendre ou acheter est dit liquide, alors qu’un actif pour lequel il n’existe pas de marché efficace est dit illiquide.

Définition Savante
La titrisation est communément définie comme étant l’opération qui consiste à transformer une créance (ou un actif illiquide) en titres. Cette créance qui constitue un actif est transférée à un tiers qui en verse le prix au cédant (originator), à charge pour le premier de mettre cet actif sur le marché des capitaux sous forme de valeurs mobilières. L’essentiel étant que ce transfert permette de dissocier l’actif des risques liés au cédant afin de le rendre totalement immunisé à l’égard d’une éventuelle cessation de payement de ce dernier (la « bankruptcy remoteness » est la clé de la titrisation).

la titrisation: principe et structure

II- Pourquoi la titrisation ?

L’entreprise qui a recours à la titrisation a un besoin immédiat d’argent. Il s’agit toutefois d’une entreprise qui possède des actifs susceptibles de susciter un intérêt chez les investisseurs, mais un intérêt assez particulier : ce n’est pas la propriété de ces actifs qui les attire mais les recours qui en sont, ou qui peuvent être générés, soit par leur exploitation, soit par leur cession.

Nous allons détailler la partie titrisation en évoquant les points suivantes:

- Principe de la titrisation.
- Les intervenants.
- Historique de la titrisation.
- La titrisation Un Instrument Stratégique.
- Structure des opérations de la titrisation.
- L’économie d’une titrisation.
- Avantages et Inconvénients de la Titrisation.
- Vocabulaire d'une opération de titrisation.
- Comité de bâle.

       
         
©copyright www.banque-credit.org/ contact