Recherche personnalisée
     
 
     
 

Vue historique de la titrisation:

Avant les années 70 les banques prêtaient à des clients et conservaient les portefeuilles de prêts jusqu'à l'échéance, en les finançant par les dépôts de leurs clients. L'envolée du crédit après la Seconde Guerre mondiale contraint les banques à trouver de nouvelles ressources, en particulier avec des débuts de titrisation, d'abord appliqués aux prêts immobiliers puis de plus en plus élargis à d'autres produits.

La titrisation des actifs a débuté aux États-Unis dans les années 1970. En février 1970 le département américain au logement et au développement urbain effectue la première véritable titrisation, sur des prêts immobiliers.

En 1985 Le marché se développa par l'ajout d'améliorations successives comme l'utilisation de Special Purpose Vehicle ou d'un tiers. Cela permit la titrisation pour la première fois d'un actif autre qu'un portefeuille de crédits immobiliers, des crédits pour l'achat de voitures en l'occurrence. Ce type d'actifs restent un des produits les plus titrisés. Cette opération était une titrisation d'un montant de 60 millions de dollars effectuée par la Marine Midland Bank.

En 1986 eut lieu la première titrisation d'un portefeuille de crédits de cartes bancaires, pour un montant de 50 millions $.

En 1988, la règlementation française est adaptée pour permettre la titrisation en utilisant le mécanisme du Fonds commun de créances.
À partir des années 90 la titrisation s'étend aux produits issus de l'assurance, avec des émissions qui atteignent 15 milliards de dollars US en 2006.

En 2004 et selon les évaluations de la Bond Market Association, le total des montants titrisés aux États-Unis s'élevait à 1,8 trillions de dollars US, soit environ 8% du total du marché des obligations (23.6 trillions) ou 39% du total des dettes des entreprises. C'est le fruit d'une hausse moyenne de 19% en valeur nominale sur la période 1995-2004. Cette année marque un record alors historique avec des émissions de 900 milliards $.

En 2006 le Royaume-Uni représentait 52% des émissions hors CDO. Il était suivi de l'Espagne, de l'Allemagne et des Pays-Bas. Avec 7.7 milliards € d'émissions sur un marché européen de 370.9 milliards €, la France était 5e.
Le marché actuel est principalement américain et européen.

- Principe de la titrisation.
- Les intervenants.
- Historique de la titrisation.
- La titrisation Un Instrument Stratégique.
- Structure des opérations de la titrisation.
- L’économie d’une titrisation.
- Avantages et Inconvénients de la Titrisation.
- Vocabulaire d'une opération de titrisation.
- Comité de bâle.

   
     
©copyright www.banque-credit.org/ contact