Recherche personnalisée
     
 
     
 

La Théorie de la firme bancaire

I- La Banque : une entreprise spéciale

II- Types de banques

I- La Banque : une entreprise spéciale

La banque est un des plus vieux métiers du monde et d’emblée à vocation internationale (change, financement du commerce international). C’est une entreprise comme les autres, son comportement et sa stratégie peuvent être analysés avec les mêmes cadres et outils d’analyse que ceux pertinents pour toute autre entreprise. Pourtant, la banque est spéciale et les conséquences de cette spécificité ont toujours été considérables.

II- Les types de banques:

- La banque internationale

Les banques internationales offrent toute la gamme des services bancaires, avec des services financiers non bancaires, sous une seule entité juridique. En outre, il existe des liens directs entre activités bancaires et activités commerciales par le biais de la détention des actions et le partage des mandats de direction des banques et des sociétés commerciales. Normalement les activités financières sont les suivantes.

• Intermédiation et liquidité par le biais des dépôts et des prêts, le système de paiements est un sous-produit.
• Définitions et mises à disposition des traders d'instruments financiers (par exemple, emprunts obligataires, actions, devises) et les produits dérivés.
• Commerce de marque déposée.
• Courtage en ventes et achats d’actions.
• Services d’aide à la décision et aide à l’exécution concernant les opérations de fusions et d’acquisitions des sociétés.
• Gestion des placements
• Assurances

- Les banques commerciales et d’investissement

Les banques commerciales ne sont pas autorisées à souscrire des titres de garantie à l'exception des obligations municipales et de placements privés. Les banques d'investissement sont interdites d'offrir des services bancaires.

Les objectifs de la loi étaient de deux ordres : minimiser les collusions entre les établissements dans le secteur bancaire et désamorcer d’éventuelles nouvelles crises financières comme celle qui a eu lieu entre 1930 et 1933.

Les banques d'investissement moderne s'engagent d’élargir une série des activités:
• Lever des fonds pour les grandes sociétés et le gouvernement.
• Souscription
• Arranger les fusions et acquisitions des sociétés.
• Négociation - actions, obligations, marques déposées.
• Gestion de fonds
• Conseil
• Gestion globale.

- La banque centrale

La banque centrale, comme la Banque de France, a pour rôle de réglementer et superviser les opérations des différentes banques, en veillant notamment à leur solvabilité à l'égard des déposants, et en particulier de superviser la production
de monnaie par ces banques, et d’en réguler l’usage par le biais des taux d’intérêt directeurs. La théorie économique y voit un moyen de réguler la croissance, via l’incitation à l’épargne ou à la consommation, et d’agir sur l’inflation.

- Les banques d’affaire

Un marchand généraliste de nom de Francis Baring vivait au Royaume-Uni en 1762. Il a crée la première banque d’affaires en s’intéressant au financement de l'importation et l'exportation des marchandises par les petites entreprises. Ces banques ont également été connu sous le nom de «maisons d'acceptation" - un terme utilisé jusqu'en 1980. Ils ont ensuite étendu leurs activités à la fourniture des prêts aux souverains et aux gouvernements, à la souscription de garanties et au conseil et organisation des fusions et acquisitions des entreprises. Elles sont destinées aux moyennes et grandes entreprises.

- Les banques d'investissement

Les banques d'investissement agissent comme des intermédiaires lorsqu’ils offrent des services tels que la souscription de garanties, les conseils sur les fusions et acquisitions, le négoce, la gestion d'actifs et de détention globale. Cependant, c’est une autre forme d'intermédiation. Les banques d’investissement n’offrent pas des liquidités comme un service de la même façon qu’une banque standard. Ils contribuent à accroître la liquidité dans le système en organisant de nouvelles formes de financement pour une entreprise, mais cela est tout à fait différent de la réunion de liquidité exigée des déposants. En effet, les fonctions de la banque d'investissement diffèrent tellement de celles de la banque traditionnelle que la « US National Association of Securities Dealers » (NASD) n’a pas reconnu officiellement l'expression «banque d'investissement» et utilise «broker dealer» à la place pour décrire les banques d'investissement et les sociétés de valeurs mobilières. Cependant, de nombreuses banques d'investissement, offrent un service de dépôts traditionnel, chèques, guichet automatique et des facilités de prêt aux très fortunés.

Aux États-Unis, une incompatibilité a été créée par le Banking Act de 1933, plus connu sous le nom de Glass-Steagall Act, entre les activités de :

• banque commerciale, qui reçoit les dépôts et qui effectue des prêts.
• banque d’investissement, qui réalise des opérations sur titres et valeurs mobilières.

 

   
       
©copyright www.banque-credit.org/ contact