Recherche personnalisée
     
 
     
 

Le risque de liquidité.    • Le risque de taux.
Le risque de change.    • Le risque de crédit.

 

1- Aspect des risques :

La question du choix de structure financière se pose, dans la banque, selon l’approche désormais classique de la théorie du portefeuille. Comme tout agent économique, la banque possède une fonction d’utilité qui reflète ses goûts et préférences en matière de rendement et de risque. D’un autre côté, la banque est confrontée à des problèmes de choix en avenir incertain, de structure de ses actifs et passifs, sachant que chaque structure engendre un risque global plus ou moins élevé. Dans ces conditions, la banque, par les choix de montant et de combinaison d’actifs et passifs cherche à maximiser le rendement de son portefeuille et à maintenir les risques issus de ces montants et combinaisons à un niveau acceptable, tout en respectant la réglementation à laquelle elle est assujettie. Il s’agit alors :

- D’analyser les risques et calculer les pertes probables en cas d’évolution adverse des facteurs des risques.
- De comparer les pertes au montant des fonds propres pour apprécier la possibilité de  survie.

C’est quoi un risque ?

Un risque se présente lorsque le résultat effectif réalisé peut être différent du résultat attendu ou espéré.
A noter que le risque dans le monde physique c’est l’écart dans les deux sens (positif ou négatif) d’un point précis. Mais effectivement dans le monde de crédit on considère un risque dans le sens négatif.

Classification des risques :

- Risque de défaut : c’est le risque de perte à un engagement
- Risque de dégradation : c’est la perte de valeur d’un actif, l’évolution de la valorisation par le marché. C’est un risque plus vaste, une perte de valeur qui peut arriver à une perte totale.

Classification par origines des risques :

- Risque de contrepartie : simple sur les engagements que ça soit direct par le débiteur ou que ça soit indirect par un tiers (le taux de récupération sur le crédit)
- Risque Actif – Passif : c’est un risque du marché, perte de valeur, risque de taux ou même risque de change pour une créance ou une dette.
- Risque opérationnel : risque de perte résultant d’une défaillance imputable de personne ou des procédures, ou même système interne à la banque et également des risques opérationnels externes. ça inclut les risques juridiques et exclus les risques stratégiques ou de réputation.

Spécificité du risque bancaire

- Spécificité par nature :
o Aspects classiques de risques bancaires (risque économique – crise économique…)
o Spécificité des risques dans la durée

- Spécificité par conséquences :
o Importance des institutions financières dans l’économie (des causes internes : mal gestion – fraude…)
o Risque de contagion, pro cycliste… (cause globale)
.

 
©copyright www.banque-credit.org/ contact